8 points essentiels pour prouver votre idée

November 13th, 2014
8 points essentiels pour prouver votre idée

Vous avez une idée brillante de nouveau produit dont vous avez vérifié le potentiel commercial avant d’investir du temps et de l’argent dans votre projet ? Félicitations ! Que vous envisagiez de concéder une licence (par laquelle une ou des entreprises se chargeront de la fabrication, distribution et promotion de votre produit en échange d’un pourcentage des profits), de vous lancer seul en démarrant votre activité ou encore de combiner ces deux options, il est fort probable que vous ayez à convaincre des parties prenantes telles que des investisseurs professionnels ou particuliers, de futurs licenciés ou encore des fabricants. Pour vous y aider, découvrez les 8 points essentiels pour prouver votre idée.

  • Votre idée est-elle originale ? Peut-elle être brevetée ou commercialisée en France et/ou ailleurs ? Une recherche internationale d’antériorités vous permettra de définir l’originalité de votre idée et son territoire commercial potentiel grâce à un examen approfondi des demandes de brevets existantes mondialement ; qu’elles soient accordées ou non, elles impacteront sur la brevetabilité de votre projet.

Lien : Comment mener une recherche internationale d’antériorités ? 

  • Quelles contraintes techniques et/ou logistiques pouvez-vous anticiper ? Le potentiel commercial de votre produit importe peu si ce dernier est trop contrariant, difficile ou dispendieux à fabriquer. Evaluer les contraintes techniques et/ou logistiques est une étape essentielle à réaliser avant de concevoir, prototyper, breveter et commercialiser votre produit.
  • Qui sont vos concurrents ? En quoi pourraient-ils représenter une menace à votre entrée sur le marché ? Comment pourriez-vous contourner ces dernières ? Quelles opportunités ont-ils manqué sur une catégorie de produits ? Quels types de consommateurs ont-ils manqué ?
  • Existe-t-il une tendance émergente ou une niche sous-exploitée sur laquelle vous pourriez miser ?

Lien : Comment lancer votre idée sur le marché ?

  • Comment votre idée se rapproche et se différencie-t-elle d’autres produits présents sur le marché ? Quel(s) avantage(s) net(s) offre votre idée par rapport aux produits concurrents ? Lorsque vous analysez la concurrence, il est également important de relever les différentes caractéristiques, fonctions et aspects techniques des produits comparables, afin de pouvoir mieux définir votre avantage concurrentiel.
  • Qui seront vos premiers acheteurs ? Quel sera leur profil ? Votre idée pourrait être extraordinaire ou révolutionnaire, cela importe peu si personne n’est prêt à l’acheter. Une étude d’expérience consommateurs vous permettra – entre autres – de déterminer ce que des acheteurs potentiels aiment/aiment le moins à propos de votre produit, s’ils ont déjà acheté ou utilisé un produit similaire, quel(s) problème(s) ils ont rencontré en l’utilisant, dans quelle mesure votre produit s’en distingue ou pourrait faire la différence, ou encore s’ils achèteraient votre produit et à quel prix.
  • Où, pourquoi, comment, quand et à quelle fréquence achèteront-ils votre produit ? En étudiant les canaux de distribution choisis par vos concurrents les plus profitables, vous pourrez sécuriser votre stratégie de distribution, mais également mieux cibler et atteindre vos acheteurs potentiels.
  • Quelles sont vos prévisions de ventes ? En cas de concession de licence, quelle avance/montant forfaitaire initial et pourcentage des profits pouvez-vous espérer négocier ? Quel ROI[1] pouvez-vous mesurer et proposer à un investisseur le cas échéant ? Quelle stratégie allez-vous adopter pour convaincre les parties prenantes de votre projet ?

Lien : Comment développer une idée ?

Il est important de développer l’idée, d’étudier les matériaux, les méthodes de fabrication, les fonctionnalités et la forme esthétique avant de breveter ou d’approcher l’industrie. Cela vous permettra de résoudre les principales contraintes techniques et/ou logistiques et à gagner en crédibilité pour obtenir la confiance des investisseurs, licenciés ou fabricants, notamment grâce aux supports de présentation photoréalistes et professionnels. Enfin, prototyper n’est pas indispensable, mais ajoutera une valeur inestimable à votre projet – en particulier si vous avez besoin d’une preuve de concept.

par Aline Kerneïs
Experte en Innovation Produit et Stratégie Go-to-Market

[1] Retour sur Investissement